Contactez nous: 07.69.50.55.71 - info@natural-performance.fr                                                                                                                                                                                                                                            Espace Professionnel


 Natural Performance, la nature au service de votre cheval

L'hiver la saison idéale pour Complémenter son cheval en Huile

L'hiver est une période propice à une complémentation en Acides Gras essentiels et notamment en Huile.
Nous allons vous expliquez les différents rôle des acides gras essentiels dans l'organisme du cheval avant d'établir une liste clair des huiles les plus intéressantes sur le plan nutritionnels pour votre cheval.

Huile colza

 

Les Acides Gras essentiels (Oméga 3 et 6) ne sont pas synthétisé par l'organisme, les mammifères ne peuvent donc les obtenir que par leur alimentation. On les appelle acides gras indispensables ou Acides Gras essentiels!

Chez le cheval, deux acides gras indispensables se distinguent par l'importance de leur rôle :

l'acide linoléique, ω6, que l'on peut trouver dans certaines huiles (huile de colza, huile de soja, huile d'olive, huile de tournesol, huile de noix).
l'acide α-linoléique, ω3, que l'on peut trouver dans les graines, l'huile de lin, l'huile de colza, l'huile d'olive, les noix…

 

Rôle des Acides Gras Essentiels

 

Le Rôles métaboliques des Acides Gras Essentiels (AGE) sont doubles, Ils sont notamment un constituants majeurs des membranes cellulaires et subcellulaires et conditionne la totalité des propriétés fonctionnels en condionnent leur intégrité, fluidité, perméabilité. des cellules.

Les AGE déterminent l'ensemble des activités métaboliques de l'organisme. Ils sont également des précurseurs des prostanoïdes. Les prostanoïdes jouent un rôle fondamental comme médiateurs dans des processus variés, entre autres : l'inflammation, l'agrégation plaquettaire, la vasoconstriction, la vasodilatation, la régulation du transport d'eau et d'ions, la motilité gastro-intestinale et l'activité neuronale. 
On trouve différents variantes des "prostanoïdes" tel que les leucotriiènes, les tromboxanes ou les prostaglandines qui nous intéressent le plus!

Les prostaglandines sont apparentés à des hormones puissantes, elles influencent notamment la motricité des fibres musculaires lisses et peuvent engendrer différentes pathologies alimentaires (diarrhée, asthme, mauvaise circulation sanguine....).
Ces hormones jouent également un rôle important dans la régression du corps jaunes chez la jument. La régression du corps jaune commande la reprise du cycle Oestral (période durant laquelle la jument est fécondable).

Une complémentation en AGE dès le mois de décembre permet donc de faciliter le retour des cycles sexuels de la jument et préparer au mieux la nouvelle saison. 

Les Oméga 3 ne sont pas présent dans les fourrages séchés tel que le foin, leurs absences durant la saison hivernale engendre donc une carence sourde ne permettant pas le retour de l'activité sexuel de la jument à la normal. Ce qui donne place à une non régression du corps jaunes, des chaleurs plus douloureuses, une irritabilité......

Les prostaglandines possèdent bien d'autres action bénéfique sur l'organisme tel que:

 - Protection cutanée et la prévention de la stéatose hépatique (à l'origine d'insuffisance sinon de dégénérescence du foie) possède un pouvoir hépato protecteur.
 - Immunité cellulaire (via les globules blancs et leucocytes).

Les Oméga 3 et 6 sont considéré comme des Prostanoïdes Les prostanoïdes jouent un rôle fondamental comme médiateurs dans des processus variés, entre autres :
l'inflammation
l'agrégation plaquettaire
la vasoconstriction
la vasodilatation
la régulation du transport d'eau et d'ions
la mobilité gastro-intestinale et l'activité neuronale.

Les prostanoïdes sont répertoriés selon l'acide gras (Oméga) dont ils dérivent :

 - Série 1: acide gamma-linolénique (Source d'Oméga 3)
 - Série 2: acide arachidonique (Source d'Oméga 6)
 - Série 3: acide eicosapentaénoïque (Source d'oméga 3)

Intéressons nous de plus prêt à ces différentes séries de prostanoïdes et leurs rôles dans l'organisme. Nous allons ainsi isolé la série 2 qui est une source d'oméga 6 et combiné les séries 1 et 3 toutes deux des sources d'Oméga 3.

 

Oméga 3 ou Oméga 6, quel source choisir?

 

Le rapport Oméga 3, Oméga 6 doit être équilibré à raison d'une molécule d'Oméga 3 pour 4 d' Oméga 6, comme chez l'être humain, la source à favoriser pour votre cheval dépendra de son alimentation et des sources d'Oméga présentes dans sa ration.

Un excès d'oméga-6 dans la ration empêche donc l'organisme d'exploiter adéquatement ses sources d'oméga-3. Ce déséquilibre induit, entre autres, un état physiologique propice aux maladies cardiovasculaires ainsi qu'aux troubles allergiques et inflammatoires. 
Si votre cheval dispose d'une alimentation riche en Oméga 3 il faudra ainsi complémenter avec les Prostanoïdes de série 2 à l'inverse si l'apport privilégié en série 2, les sources 1 et  3 doivent être privilégiés...... 

Pour ce faire nous avons sélectionnez pour vous nos deux huiles phares que nous conseillons à nos clients durant nos bilans nutritionnels. 

Huile de Lin: Possède un ratio de 1 Oméga 6 pour 4 Oméga 3 , permet donc de rééquilibrer une alimentation trop riche en Oméga 6
Huile de Colza: Possède un ratio de 2 Oméga 6 pour 1 Oméga 3 , permet donc de rééquilibrer une alimentation trop riche en Oméga 3

Comme nous l'avons vue les fourrages séchés sont dépourvu d'Oméga 3, Une complémentation en Huile de Lin de préférence est indispensable pour la santé du cheval est particulièrement chez la jument. Les besoins en AGE ne sont pas connus chez le cheval. 

Les huiles de type "Isio 4" doivent être bannis de l'alimentation de nos chevaux. Ces huiles sont généralement un mélange de plusieurs huiles (Tournesol, Colza, Lin) issus bien souvent de la deuxième ou troisème pression (source de lipide moins qualiteuses). Les ratio Oméga 6 / Oméga3 ne sont pas connu et sont souvent en excès d'Oméga 6.

Une complémentation en AGE permet de prévenir les risques de fourbure et joue un effet minceurs en limitant le développement des cellules graisseuses. Nous y reviendrons dans un prochain article disponible à l'aube du printemps.

fibres musculaires immunité cellulaire protection cutanée régression du corps jaune renouvellement cellulaire oméga 6 oméga 3 acides gras essentiels

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire